Pour une stratégie web sur la durée

Alors que la crise continue de sévir aux 4 coins de l’Europe, les grandes entreprises comme les structures plus modestes s’interrogent tout en mettant en place des stratégies et des bonnes pratiques à adopter concernant les réseaux sociaux. Les budgets investis sont clairement en hausse et, point très important, les mentalités sont en train de changer en profondeur.

Même si certains décideurs continuent de penser que l’action sur les réseaux (blogs, Facebook, Twitter, etc…) ne se résume qu’à être présent sans délimiter une ligne de conduite précise, la grande majorité a compris les avantages d’être présent de façon continuelle sur ces derniers.

Les médias sociaux : clés de voûte pour la communication d’une entité

Les médias sociaux sont désormais dotés de différentes mécaniques au sein desquelles le contenu est le roi. Une fois de plus, et comme s’évertue à le rabâcher les experts digitaux, si une entreprise n’a pas un message précis à envoyer, alors la sanction peut être immédiate. Les médias sociaux s’intègrent parfaitement dans le 2.0, c’est-à-dire cette résonnance que peut avoir un contenu sur la toile, des blogs spécialisés aux réseaux sociaux. La création d’une réelle communauté, sur Twitter par le biais des followers et sur Facebook via les Pages Entreprise, est une clé de voûte pour communiquer et surtout échanger avec des personnes intéressées par le contenu de qualité généré de la part de l’entreprise elle-même.

Le meilleur exemple concerne les « Services Clients » d’un nouveau genre mis en place. Par exemple, par l’opérateur de téléphonie mobile B and YOU (appartenant à Bouygues Telecom) où se sont les membres eux-mêmes qui répondent aux questions des clients sous l’égide de certains employés de la marque. Quoi de mieux que de voir son message porté par les clients eux-mêmes ? A l’heure de l’interconnexion des réseaux, le mot « Partage » n’a jamais été aussi pertinent.

Votre contenu fera la différence

Evidemment, la formation d’une communauté ne se réalise pas en quelques jours. Un travail de fond doit être réalisé par le biais de la diffusion de contenus qualitatifs. On appelle aussi ceux-ci les contenus de marque où le bouche à oreille n’a jamais été aussi important, à la seule différence que celui-ci transite par un « Mur » sur Facebook ou par le biais d’un « Tweet » sur Twitter. De leur côté, les utilisateurs sont rodés à ces mécaniques et n’hésitent pas relayer et étayer leurs avis qu’ils soient négatifs ou positifs.

Faites confiance à la croissance dite organique sur les réseaux sociaux

Même si le nombre de fans ou de followers peut être trompeur, d’autant plus qu’il est désormais possible d’en acheter, au gré de la constitution de votre communauté, il n’est pas pertinent d’avoir l’œil rivé sur ce chiffre. En effet, les followers qui comptent sont ceux qui relayent vos informations, ces derniers sont entre 1 et 5 % selon les secteurs d’activités, concernant ceux qui créent du contenu pour vous (en éditant un billet de par exemple), ils sont moins d’un pour cent. En somme, le marketing digital est à votre portée mais le temps fera son œuvre.

En plus des liens sponsoriésés qui génèrent toujours du trafic qualifié, il faut désormais également penser aux réseaux sociaux comme des apporteurs de contacts non négligeables.

Post author